Michel WARTELLE

 


  

 

Historien franco-canadien, Michel WARTELLE est un passionné des énigmes de l’Histoire.

Ses recherches le conduisent souvent à l’étranger ; ses enquêtes sont facilitées par ses qualités de polyglotte qui lui permettent une approche aisée des personnes issues de milieux les plus divers.

 

Il se spécialise dans la Révolution française et dans la Révolution russe.

 

 

***

 

 

L’AFFAIRE LOUIS XVII

 

Passionné par le mystère du Temple, Michel WARTELLE commence sa quête en 1972 et se met à dévorer tous les écrits traitant de cette affaire.

Officiellement, Louis XVI, Marie-Antoinette et leurs deux enfants, Marie-Thérèse et Louis-Charles, sont faits prisonniers et enfermés à la prison du Temple après avoir été délogés des Tuileries. Après la mort de leurs parents, les deux enfants resteront emprisonnés. Le Dauphin Louis-Charles, proclamé Louis XVII à la mort de son père, sera déclaré mort de tuberculose, le 8 juin 1795 à la prison du Temple ; Marie-Thérèse sera exilée après le décès présumé de son frère.

 

Pourtant, quelques années plus tard, deux personnages se réclament du nom de Louis XVII : Charles Naundorff et le baron de Richemont.

 

Michel WARTELLE, dans un premier temps, épouse la thèse Naundorffiste.

C’est alors qu’il rencontre à Paris, en 1984, l’historienne Jacqueline Ducassé qui l’orientera vers le baron de Richemont.

 

Ses recherches le mènent au château de Vaurenard où est décédé le baron de Richemont.

Là, il découvre un trésor d’archives dont son journal intime…

 

Il décide alors d’écrire une premier ouvrage « LOUIS XVII OU LE SECRET DU ROI » qui parut en 1990.

 

 

Des preuves complémentaires le conduiront à écrire un second ouvrage :

          « LOUIS XVII OU LE DOUBLE SECRET DU TEMPLE 

                     que les éditions Allégories & Cetera ont le plaisir de vous présenter.

 

En vente sur ce site :

 cliquez sur la couverture du livre (ci-dessous) pour accéder à la boutique en ligne.



 

L’AFFAIRE ROMANOV

 

Michel WARTELLE n’a que 12 ans lorsque son père lui offre le livre : « Enquête judiciaire sur l’assassinat de la famille impériale russe » dans lequel Nicolas Sokoloff, juge d’instruction près le tribunal d’Omsk, relate l’investigation qu’il a dirigée au sein de la Maison Ipatiev, à Ekaterinbourg où la famille du dernier tsar de Russie, Nicolas II, a disparu, le 17 juillet 1918.

De février à juillet 1919, Sokoloff interroge et enquête sur la détention de la famille Romanov et sur sa disparition. L’avancée de l’Armée Blanche vers Ekaterinbourg oblige Sokoloff à quitter la ville ; il part avec ses notes qui contiennent ses investigations, ses interrogatoires et ses conclusions. Ce n’est qu’en 1924 que son recueil sera édité à Paris par l’éditeur Payot.

 

Cette enquête ne le lâchera plus pendant 50 ans.

Michel WARTELLE lira tout ce qui a été écrit sur ce sujet.

 

Enfin, en septembre 1991, la Russie s’ouvre à lui miraculeusement. Il y retourne en 1992, 1993 et en 2012 en y faisant des séjours de plusieurs mois ; il visitera, entre autre villes :  Tobolsk , Ekaterinbourg, Moscou et Saint-Pétersbourg.

Il enquêtera à son tour sur les événements liés à la disparition de la famille Romanov.

 

C’est au cours d’un de ses périples qu’il fera la connaissance, à Ekaterinbourg, de l’académicien d’Histoire, Véniamine ALEKSEEV, qui est prodigieusement intéressé par ses découvertes historiques.

 

Michel WARTELLE sera invité dans des émissions de télévision à Moscou et à Saint-Pétersbourg pour parler de ses investigations sur la famille Romanov et de ses déductions.

 

En 1993, au retour de Russie, il décide d’écrire son premier livre :

      « L’AFFAIRE ROMANOV OU LE SECRET DE LA MAISON IPATIEV »

             cet ouvrage sera édité au Canada par Louise Courteau, éditrice, en 2008.

 

Il est alors invité par Stéphane BERN en avril de la même année, à l’émission « Secrets d’Histoire » avec Hélène Carrère d’Encausse.

En juillet, Franck FERRAND le convie à l’antenne dans l’émission qu’il anime sur Europe 1 : « Les histoires de l’Histoire ».

 

Cependant, Michel WARTELLE continuera ses recherches et, après un voyage en 2012, il complètera « L’AFFAIRE ROMANOV OU LE SECRET DE LA MAISON IPATIEV » par un second tome où il publie des fac-similés de documents qui lui ont servi à prouver que les membres de la famille Romanov ont survécu…

Ce deuxième tome est paru en 2017, par Louise Courteau éditrice.


La Tour du Temple en 1785

Château de Vaurenard à Gleizé


La Maison IPATIEV

avant sa démolition

en septembre 1977

Michel WARTELLE mène son enquête à Ekaterinbourg.

Sur cette photo prise en juin 1992, il pose à l'endroit où se tenait la Maison Ipatiev, rasée ln 1977 sur ordre du Politburo.

 



Septembre 1991

Michel WARTELLE lors de

l'émission à l'antenne de

Radio-Moscou International

Michel WARTELLE, juin 1992,

à Moscou lors de l'émission

de télévision

 

17 juin 1992

Michel WARTELLE

est reçu par le directeur du Monastère

de TOBOLSK, Alexander MALICHKINE, 

et l'historien/écrivain

Youri S. NASTOTCHNY.

 

 


Avril 2008

Michel WARTELLE est reçu

par Franck FERRAND

au studio d'Europe1 pour l'émission 

"Les Secrets de l'Histoire"

Avril 2008

Michel WARTELLE et

Hélène CARRERE D'ENCAUSSE, invités...

 

 

...par Stéphane BERN et

Franck FERRAND pour l'émission

"Secrets d'Histoire"